Fondée en 1948 ...

La société "Schalltechnik Dr. -Ing. SCHOEPS" fût fondée en juin 1948. Aujourd'hui encore, le siège social de l'entreprise se trouve à son lieu de création initial : Durlach, une ville pittoresque, qui a été fondée en tant que ville en 1196 et qui fait aujourd'hui partie de la ville de Karlsruhe.

Le fondateur de l'entreprise était le Dr. Ing. Karl Schoeps, le père de l'actuel propriétaire Ulrich Schoeps. Le premier collaborateur de Schoeps était l'ingénieur Wilhelm Küsters ; tous deux avaient fait des études en informatique à l'école technique supérieure de Karlsruhe.

Le Dr. Karl Schoeps, fondateur et précédent directeur général de l'entreprise
Le Dr. Wilhelm Küsters, le premier employé; un technicien remarquable

... la production de nos jours

Aujourd'hui, environ 50 employés développent, et produisent toute la gamme de produits sur une surface de 1 500 mètres carrés. Les plus grands marchés sont aujourd'hui l'Allemagne, les États-Unis, la Chine, l'Angleterre et toujours la France.

Schoeps compte environ 40 distributeurs dans le monde entier. Le système Colette continuera à être maintenu et développé, mais aussi de nouveaux types de microphones (canon, microphone de studio) et de nouvelles applications ont été ajoutées. Dans le passé, Schoeps ne se trouvait que dans la fosse d'orchestre ; aujourd'hui, le cinéma, le sport et le marché des conférences jouent également un rôle majeur.

... la nouvelle équipe

Après presque 37 ans passés chez SCHOEPS, Jörg Wuttke a pris sa retraite en février 2007. En tant qu'actionnaire, il reste toutefois associé à la société. M. Wuttke est devenu l'expert en microphones par excellence, et il jouit d'une grande réputation auprès des ingénieurs du son, car il sait si bien expliquer les principes de la physique acoustique d'une manière simple et concrète.

 

 

Ulrich Schoeps (au centre) et les deux directeurs généraux Helmut Wittek et Karin Fléing

Son successeur au poste de directeur technique est le docteur Helmut Wittek, ingénieur du son de formation, qui avait auparavant des contacts avec la société dans le cadre de certains projets de recherche. Il poursuit la tradition de son prédécesseur avec ses nombreuses conférences techniques en public. M. Wittek a également rejoint la direction en mars 2009.

Après plus de 28 ans en tant que PDG, Ulrich Schoeps s'est retiré de la direction en janvier 2015. Il peut se prévaloir d'une vie entière consacrée à l'évolution de cette petite entreprise, qui est devenue l'un des fabricants de microphones de studio de haute qualité les plus respectés au monde. Sous sa direction, les microphones Schoeps sont devenus la norme sur la scène des concerts.

Par la suite, outre Helmut Wittek, Karin Fléing a également été nommée co-PDG. Karin Fléing, diplômée en gestion des médias, a rejoint Schoeps en 2007. Elle a précédemment occupé le poste de directrice des ventes et du marketing. Le couple de dirigeants relève les nouveaux défis avec une équipe de jeunes gens très motivés et fiers de leur entreprise aux capacités et aux propriétés uniques.

L'entreprise reste une propriété privée, avec Ulrich Schoeps comme actionnaire majoritaire.

… le siège de l'entreprise

Ulrich Schoeps

En 1980, Ulrich Schoeps, le fils du fondateur, rejoint l'entreprise de son père. Les employés et les clients y-ont vu un signe d'espoir que l'entreprise SCHOEPS continuerait à être une entreprise familiale, ce qui est encore le cas aujourd'hui. En 1986, Ulrich Schoeps prit la direction de l'entreprise. Fin 1993, le Dr Karl Schoeps, qui se rendait à l'entreprise jusqu'au dernier jour, est décédé. Son fils reprit la direction unique avec l'aide de Jörg Wuttke, qui est devenu en 1997 le deuxième actionnaire de la société.

La création de l'entreprise et la production initiale avaient eu lieu dans des appartements privés, mais l'entreprise a rapidement déménagé dans un bâtiment initialement loué d'une ancienne brasserie Durlacher, qui a été acquise en 1965 avec la maison voisine. Cela a permis de doubler l'espace disponible. Avec la voûte de la cave, de nombreuses parties des murs de fondation du bâtiment remontent à 1662, ce qui en fait l'un des plus anciens encore conservés à Durlach. Au fil des ans, l'espace est devenu trop restreint, et c'est ainsi qu'en 1990, une ancienne salle de danse adjacente fut achetée et reconstruite en tant que zone de production de pièces mécaniques.

... les premiers produits

Au départ, Schoeps s'occupait généralement de la technique d'enregistrement et de sonorisation - d'où le nom "Schalltechnik". Lorsque les films "sonores" connurent leur première grande période de croissance après la guerre, des projets d'installations sonores pour le cinéma ont été élaborés. En outre, la société s'occupait de la construction de petites quantités de magnétophones.

Mais dès sa première année, la société a également construit le premier microphone à condensateur SCHOEPS, le CMV 50/2 (contenant deux des célèbres tubes à vide RV 12 P 2000). La capsule et le corps du microphone (dont la taille, inimaginable dans les conditions actuelles, était d'environ 13″ de hauteur et 3″ de diamètre), étaient encore solidaires.

Pendant ses vingt premières années d'existence, la société SCHOEPS n'avait pratiquement pas de réseau de distribution propre. Malgré cela, le cercle de ses clients n'a cessé de s'agrandir. Grâce à l'amitié du Dr. Schoeps avec un représentant commercial en France qui avait d'excellents contacts avec les radios françaises, une position considérable sur le marché (qui perdure encore aujourd'hui) a pu y-être atteinte dès les années 1950.À cette époque, plus de la moitié de la production de SCHOEPS était exportée en France.

Le Dr Küsters était principalement responsable de la technologie et de la production ; le Dr Schoeps dirigeait l'entreprise et la représentait à l'extérieur. En 1970, Jörg Wuttke a rejoint l'entreprise.

 

 

Jörg Wuttke, Directeur Technique jusqu'en début 2007

Il fut l'élève et l'assistant de l'inventeur du microphone directionnel à tube d'interférence ("Canon") - le professeur Kurtze, qui enseignait à Karlsruhe. Lorsque le directeur technique Wilhelm Küsters est décédé à la fin de 1971, Wuttke a repris son poste. En 1973, il a contribué à la mise au point de la célèbre série Colette, qui est sur le marché depuis plus de 45 ans maintenant et qui constitue le système de microphones le plus complet et le plus polyvalent.